Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

dimanche 13 mai 2012

Nos Poussines dans l'histoire (du club)


Que du bonheur !
A mon âge, avec 34 ans de vie professionnelle où le sport a joué un rôle important et avec 9 ans de présidence d’un club, j’ai connu de grandes joies en voyant les équipes chères à mon cœur triompher. Celle de ce samedi à Cannes restera parmi les plus belles.
Déjà, avec les toutes petites, il se passe toujours quelque chose. A cet âge là, que ce soit des garçons ou des filles, on joue sans la moindre arrière pensée. A fond.
Samedi, nos Poussines ont tout donné. Tout. Il suffisait de voir l’état de leurs maillots et les visages cramoisis pour s’en convaincre. Elles voulaient la victoire, elles l’ont obtenue. Et le déroulement même de la finale a contribué à lui donner encore plus de relief. A la mi-temps le match paraissait « plié », 17 points d'avance en Poussines, c’est énorme. Cinq minutes plus tard l’avantage n’était plus que de 8 points. Et tout au long du dernier quart-temps, un renversement de situation restait du domaine du possible car les Varoises y croyaient d’autant plus que nos petites doutaient et commençait à paniquer en dépit de tous les efforts d’Isabelle pour les remettre dans le droit chemin.
Derrière moi, Patrick H. qui filmait la rencontre était au bord de la dépression. Et en face, derrière le banc roquebrunois, Patrick T. était livide.
Les deux Patrick et coach Isa: un seul mot, MERCI!
Tenir, il fallait tenir. Que la délivrance soit venue du duo Armony-Jennifer n’étonnera personne. Individuellement, elles ont été un ton au dessus tout au long de la saison. Mais, de la même façon qu’il y avait un groupe entier en 98 autour de Zizou pour mener la France au titre mondial de football, qu’il y a aujourd’hui un groupe entier autour de Tony pour conduire la France vers les sommets de basket, il y a un groupe entier autour de ses deux leaders qui est allé conquérir ce titre de champion de Ligue. Un titre qui pourra paraître dérisoire au regard ce ceux auxquels je viens de faire allusion mais qui est pourtant notre « coupe du monde » à nous, nous c'est à dire un petit club de moins de 150 personnes (ce qui fait quand même beaucoup de monde si on fait une projection familiale) niché dans un petit paradis dont le seul défaut est d’être loin de tout !
Alors oui, nos Poussines championnes de Ligue, c’est une étape capitale sur le long chemin que nous avons entrepris de parcourir depuis bientôt dix ans avec une équipe dirigeante partageant les mêmes convictions. Une équipe qui s’est remaniée au fil des ans, qui s’est élargie et à laquelle j’ai beaucoup pensé au moment où nos petites recevaient leurs récompenses. Déjà, engager une équipe Poussines en championnat départemental alors que nous nous étions toujours contentés jusqu’alors des concentrations bi ou tri-mensuelles était une gageure. Cela s’est parfois traduit par de gros revers. Et puis il y a eu un premier titre départemental, une Coupe du Comité. Au fil des ans, nous avons affirmé notre présence, aujourd’hui nous luttons à armes égales avec Saint Laurent ou le Cavigal. C’est si vrai qu’au moment où les Poussines obtenaient leur titre, les Minimes de Jean-Michel et Corinne s’assuraient définitivement la deuxième place de Ligue derrière Saint Laurent. Et ce magnifique résultat, aussi, n’était pas du tout évident à atteindre en début de saison avec une équipe complètement remaniée.
Alors oui, nos équipes travaillent, nos équipes progressent, avec parfois des bas mais de plus en plus de hauts.
Cette politique a trouvé un aboutissement avec la performance de nos Poussines, un événement quasiment « historique » pour notre club. Voilà pourquoi j’étais si heureux samedi. Nos efforts à nous les dirigeants, et en la circonstance ceux des deux Patrick qui forment un duo exceptionnel, ont trouvé un formidable aboutissement. J’en espère évidemment d’autres. Beaucoup d’autres.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France