Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

mardi 28 mai 2013

Marylène au Panthéon (de RCM Basket) !



Si le basket n’était pas un sport collectif, on pourrait écrire que samedi soir à Anglet il y avait Marylène… et les autres.
Mais le basket est un sport collectif et même si Marylène a évolué sur une autre planète, le mérite de la victoire revient à un groupe entier où chacune a su faire les efforts nécessaires à tel ou tel moment du match. Cette notion de collectivisme transparaît dans une stat toute simple : 29 paniers marqués (24 à 2 points, 5 à 3 points), 20 passes décisives ! Deux fois sur trois la marqueuse a « profité » du travail d’une partenaire. Et l’on ne parle même pas de l’abnégation défensive ! Roquebrune a certes encaissé 70 points mais face à une équipe particulièrement efficace en attaque. De plus, 26 de ces points ont été marqués dans le seul premier quart-temps. Par la suite la défense roquebrunoise a fait le travail et n’a donc concédé que seulement 44 points en 30 minutes.
"Mary" dans ses oeuvres: impressionnant !
Lorsqu’il y a autant de passes décisives, Barbara n’est jamais bien loin ! Elle en a distillé très exactement la moitié à elle seule qui, ajoutées à ses 15 points, lui ont donc valu son deuxième double double de la saison. Un double double que Veronika a manqué pour un seul rebond car le compte des points y était (15) dont une impressionnante série de lancers francs (7 consécutifs) en fin de match. Elle n’était pas loin de la Santa Veronika de La Couronne. Une personne (très) âgée du comité directeur aurait été très fier d’elle.
Pauline a eu un rôle plus discret lié sans aucun doute à l’exceptionnelle prestation de Marylène et aussi à une rapide accumulation de fautes. Mais, à l’inverse, les 6 fautes qu’elle a provoquées et son travail défensif ont été déterminants tout comme l’abnégation d’Heidi revenue à son meilleur niveau et qui n’a pratiquement pas eu de déchet dans son jeu.
Marine nous a fait… du Marine, impeccable en défense, scoreuse de près (mais, pour une fois,  pas de loin !), jouant toujours juste à chacune de ses apparitions. Quant à Sarah, elle était hors du coup pour cause de maladie. On l’attend revenue à son meilleur niveau pour les deux derniers grands rendez-vous de la saison.
Et j’en viens donc à Marylène, cap’tain Mary, pour laquelle on ne sait plus trop quel superlatif utiliser : merveilleuse ? magnifique ? sublime ? monstrueuse ? monumentale ?
Pas « exceptionnelle » en tout cas car Marylène est une exception en elle-même !
Il faut savoir que des obligations professionnelles très prenantes ne lui ont pas permis d’être très assidue aux entraînements. Et pourtant elle a été présente d’un bout à l’autre de la saison avec beaucoup de hauts et quelques bas (très relatifs) avant de réaliser samedi soir son chef d’œuvre, 28 points, évaluation à 35 !
Son précédent record roquebrunois était de 31 ce qui la plaçait aux portes du Top 10 des meilleures intérieures du club, un top 10 dominé par Jezabel et Agnès dont on évoque toujours les prénoms avec un immense respect.
Avec son 35, Marylène accède directement à la 4ème place et entre à son tour dans l’histoire de RCM Basket derrière  Jezabel 43 (saison 2005/06) et 41 (saison 2004/05) et Agnès 38 (saison 2005/06).
Autre fait intéressant : à la pause Mary en était à 14 points et une évaluation de 17. Elle a réalisé une deuxième période identique et cette constance sur l’ensemble de la rencontre a fini par « tuer » les Basques qui ne savaient plus comment la stopper. Plus que de l’admiration, du respect !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France