Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

dimanche 20 octobre 2013

Une histoire de mental plus que de technique



Le sport est une affaire de physique, une affaire de technique. Mais il est aussi – et peut-être surtout – une affaire de « mental ».
Et le match contre Saint Laurent l’a démontré à l’évidence. Il a suffi que Barbara – jusqu’alors en réserve « de la République » sur le banc – entre sur le terrain pour que l’équipe roquebrunoise soit transfigurée. En cinq minutes, elle qui accusait dix points de retard (14/24) allait ainsi réussir un improbable 13/2 pour atteindre la pause avec un avantage d’un point (27/26).
Et un double double pour Pauline!
Lorsque l’on analyse les stats, on s’aperçoit que Barbara n’avait pas fait énormément durant ce laps de temps, une passe décisive, un ballon perdu. Oui, mais « elle » était là, pour tenir le ballon et diriger l’équipe, une équipe toute à sa dévotion. Ce qui n’est pas le cas avec Elena. Et c’est bien là un problème. Ce n’est certainement pas un hasard si notre petite Cindirella a fait son meilleur match à BO Savoie… où Barbara n’était même pas présente sur le banc. Là, elle savait que Barbara rentrerait tôt ou tard, elle a sans doute voulu trop en faire et, de plus, n’a pas eu de réussite sur deux magnifiques actions gâchées au tir et qui, dans le cas contraire, l’auraient totalement mise en confiance. Alors oui, Elena est passée un peu à côté de son match – peut-être aussi parce qu’un match contre Saint Laurent est toujours très particulier – mais il lui appartient maintenant de se ressaisir et de se faire violence comme a su le faire, en d’autres temps, une Marine traversant des hauts et des bas. Et qui, aujourd’hui, s’offre le luxe de débuter dans le cinq et de faire rejeter une Veronika sur le banc durant pratiquement une mi-temps. Si ça ce n’est pas une réussite ! Chapeau en tout cas. Cyril possède désormais trois ailières « interchangeables » avec des styles différents et c’est assurément la bonne nouvelle de la soirée.
Cela dit, et même si son évaluation n’est que moyenne, l’étoile de ce match aura bel et bien été Sarah avec ses 22 points qui ont enflammé le gymnase. Dès qu’elle touchait le ballon, on savait qu’il allait se passer quelque chose. Sarah est unique en son genre et c’est bien pour cela qu’on l’adore !
En termes d’évaluation, les deux meilleures notes sont pour Marylène impressionnante sous les panneaux (16 rebonds !) et une Pauline (Ben oui, "ma" Pauline) qui n’a pas « crevé l’écran » comme sait le faire Sarah mais qui, au final, rend une copie avec 13 points et 13 rebonds, soit un double-double. Est-il utile d'ajouter quoi que ce soit?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France