Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

mercredi 25 janvier 2017

De bonnes… et une mauvaise nouvelle



Ah cette défaite contre le Rousset voici quinze jours ! Transformée en victoire, elle permettrait aujourd’hui à Roquebrune d’être (au moins virtuellement) à la 8ème place synonyme de maintien…
Il faut malheureusement se contenter de la 10ème après un succès aussi attendu que logique sur Vence. C’était le match à ne pas perdre (comme contre Le Rousset !) mais, cette fois, il a été gagné.
Conjuguée aux défaites de Rousset, Saint Jean de Muzols , Ozon et Villeurbanne, cette victoire provoque un spectaculaire regroupement dans la deuxième partie de tableau avec sept équipes en trois points.
Ca, ce sont les bonnes nouvelles.
Et puis il y a la mauvaise : la victoire totalement inattendue de Mandelieu à Furiani. Jusqu’alors candidats aux P.O., les Corses peuvent désormais leur dirent adieu. Inversement Mandelieu réalise la grosse bonne opération de la journée sous l’impulsion de sa joueuse américano-mexicaine sur la qualification de laquelle on jettera un voile pudique. Parodiant Coluche, on pourrait dire qu’il y a des clubs plus égaux que d’autres dès lors qu’ils disposent d’appuis discrets (mais solides) au sein des instances compétentes. Et Mandelieu avec à sa tête une ancienne arbitre internationale assistée d’un membre éminent de la Ligue Côte d’Azur n’est évidemment pas trop mal loti en ce domaine…
Toujours est-il que cette victoire en Corse met beaucoup de beurre dans les épinards mandolociens et le maintien ne devrait pas tarder à devenir une réalité.
Dans ce contexte, Côte Vermeille (malgré son réveil un peu tardif) et Vence auront les plus grandes difficultés à se maintenir. Ozon qui est encore devant Roquebrune (d’un point) a un match en plus et se trouve donc en équilibre très instable. Il est certainement l’un des clubs les plus menacés avec aussi Villeurbanne, Saint Jean de Muzols et bien sûr Roquebrune.
Comme je le disais dans un précédent billet, l’énorme handicap roquebrunois réside dans les défaites concédées à domicile face à des équipes de bas de tableau.
Le salut ne peut venir que de performances en déplacement à commencer dès ce samedi à Saint Jean de Muzols. Le résultat sera déjà très lourd de conséquences.
Car, au-delà d’un match, c’est bel et bien l’avenir du club qui est désormais en jeu. J’en reparlerai.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France