Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

vendredi 20 janvier 2017

En a...vence la musique !



Nos basketteuses vont aborder demain dimanche la deuxième phase du championnat de NF3.
A cette occasion, elles reçoivent Vence avec qui elles partagent la 10ème place et même si l’expression est éculée, on pourrait accoler le mot « peur » à « match ».
En fait, pour les deux équipes et plus encore pour Roquebrune qui reçoit, on pourrait parler de « match de la dernière chance ».
Je l’ai dit dans la précédente rubrique : le salut – à savoir le maintien en NF3 – passe par un minimum de cinq victoires sur les onze restant à jouer.
Heidi veut conduire ses équipières à la victoire
 





Ce programme n’a, a priori, rien d’impossible, même pour une équipe de bas de tableau. Mais il ne supportera aucun « faux pas » comme celui de dimanche dernier au gymnase Valgelata contre Le Rousset.
 Le problème, c’est que les Vençoises sont dans une situation identique et qu’il s’agira donc, pour elles aussi, d’une étape décisive dans la course au maintien.
Mal en point depuis le début d’une saison commencée par un échec à domicile face à… Roquebrune, les visiteuses semblent avoir trouvé un (relatif) équilibre qui s’est traduit par un succès à Mandelieu, autre équipe menacée. C’est bien la preuve qu’elles croient en leurs chances dans un championnat indécis où les positions dans la deuxième partie de tableau sont très loin d’être assurées.
Côté Roquebrune, la victoire du match aller doit servir de référence car il prouve à l’évidence que Heidi et ses partenaires ont les moyens de renouveler leur performance.
Le problème, c’est que l’état d’esprit du groupe s’est quelque peu… détérioré au fil des semaines (et des défaites). Or, la victoire ce dimanche nécessitera une totale adhésion des joueuses autour de leur entraîneur… même si, on le sait bien, de gros nuages noirs se sont accumulés ces derniers temps.      Mais,  demain, Roquebrune a d’abord besoin d’une totale solidarité. Le talent individuel des unes et des autres – et il y en a certainement plus que ce qui a été montré ces derniers temps – fera alors la différence face à des Vençoises qui, on peut en être certains, ne lâcheront rien et seront à l’affût d’un possible exploit.
Restaurer un état d’esprit conquérant ne peut passer que par une victoire… laquelle, il faut en être conscient, ne règlerait pas tous les problèmes, tant s’en faut.
Il se murmure avec insistance que les dirigeants vont – enfin – prendre leurs responsabilités. Sans doute auraient-ils dû le faire lors de la semaine écoulée. Mais ce qui est fait, est fait.
Il faut donc espérer ce dimanche une sorte « d’union sacrée ». La victoire peut remettre l’équipe dans le bon sens. Un échec, par contre, l’« enterrerait » presque définitivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France