Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

mardi 31 janvier 2017

Un sacré challenge!



Errare humanum est, perseverare diabolicum…
Le dicton latin s’applique parfaitement à la situation de l’ex-entraîneur de l’équipe première roquebrunoise « débarqué » en milieu de semaine dernière et remplacé par Bernadette Aranda.
Je l’ai dit bien souvent : la décision aurait dû être prise depuis longtemps, tant les rapports entre les joueuses et leur coach s’étaient dégradés.  Au lieu de cela « on » a préféré tergiverser, évoquer de faux prétextes pour finalement céder à des pressions venues de l’extérieur.  La non-reconnaissance du diplôme de Simone) était connue depuis plusieurs semaines, voire mois. S'en indigner et avancer que Simone pourrait entraîner jusqu’en Ligue 2 féminine italienne (Nice-Matin de ce jour) est une aimable plaisanterie. Chacun sait que je me suis souvent opposé aux diktats de la FFBB mais là, quand même, la ficelle est un peu grosse ! Irréelle. Et elle confirme simplement que ce dossier a été traité de la pire des façons. Errare humanum est, perseverare diabolicum…
Il faut par contre rendre grâce à Babette d’avoir accepté de relever un pareil défi… si ce n’est qu’il est parfaitement taillé à sa mesure.
Son constat est éloquent : « l’équipe manque de physique et, de ce fait, ne défend pas. L’envie, la motivation, l’engagement et la motivation étaient présentes mais le physique ne suit pas » a-t-elle déclaré après la défaite à Saint Jean de Muzols.
J’avais mis l’accent à maintes reprises sur ce manque de physique et, pour tout dire, je n’avais jamais vu en trente ans une équipe consacrer aussi peu de temps à sa préparation physique. Les choses ne se sont malheureusement pas améliorées par la suite avec, de surcroît, très peu de joueuses présentes.  A guère plus de deux mois de la fin du championnat, il ne va pas être facile d’y remédier car une préparation physique intense ne pourrait que se payer lors des matches. Or, malheureusement, les jokers ne sont plus très nombreux. Il faut absolument vaincre Villeurbanne dimanche (ça, j’y crois) et aller gagner à Ozon la semaine suivante. Si cette feuille de route est respectée, alors tous les espoirs seront permis. Babette le dit elle-même « je ne suis pas un gourou ». Dieu merci, elle a bien d’autres qualités pour atteindre l’objectif ! Courage les filles. On y croit...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France