Politiquement correct... et (surtout) incorrect

Politiquement correct... et (surtout) incorrect

vendredi 10 mars 2017

Quitte ou double à Rognac



Il pourra paraître paradoxal de parler de regrets après la magnifique victoire obtenue dimanche dernier à Mandelieu.
Mais, justement, ce succès démontre à l’évidence ce que j’avais dit dès le départ : l’équipe roquebrunoise était taillée pour se maintenir sans problème en NF3.
Or la relégation est malheureusement toujours d’actualité car Roquebrune reste à trois points de la 8ème place synonyme de maintien. Celle-ci est actuellement occupée par Ozon à égalité de points avec Rousset et Villeurbanne. Or, aussi bien Ozon que Villeurbanne ont l’avantage du goal-average direct sur Roquebrune… et il faudra aller à Rousset lors de la dernière journée !
C’est dire que la victoire obtenue à Mandelieu ne sert pas à grand-chose sinon à mettre un peu de baume sur les plaies… et prouver que le travail entrepris par Babette commence à porter ses fruits.
Ce n’est certainement pas un hasard si Roquebrune a gagné en prolongation (14/7) après avoir remonté un handicap de 8 points dans le dernier quart-temps.
Combien de matches ont-ils été perdus dans les dix dernières minutes faute d’une condition physique suffisante ! C’était l’énorme lacune d’une équipe sous-entraînée et qui n’avait pas eu de véritable préparation en avant-saison.   
Le mal était évident autant que la « fracture » entre les joueuses et leur ancien coach. Il fallait en tirer les conséquences plutôt que qualifier dédaigneusement les joueuses de « princesses ». Une situation qui évoque celle décrite dans l’Equipe de ce vendredi à propos du président du PSG (vous savez, ce club qui est entré dans l’histoire mercredi pour avoir été le premier – après 213 autres cas – à être éliminé de la Coupe d’Europe après avoir gagné 4/0 le match aller face à Barcelone): « A force de faire l’autruche et de ne pas voir ou vouloir voir l’état des relations humaines dans son entreprise, Nasser Al-Khelaïfi a creusé le trou dans lequel le PSG est tombé mercredi ». Et l’Equipe de conclure: « Le PSG pourra-t-il s’en relever ? Pas impossible, mais ce ne sera pas aisé ».
Pour RCM Basket, ce n’est pas « cuit »… mais presque.
Car, à force d’attendre, le temps a passé, les défaites se sont accumulées.
Lorsque, enfin, une décision a été prise, il était tard, trop tard, bien trop tard.
L’effet « Babette » ne pouvait pas se faire immédiatement sentir car le problème n’était pas seulement psychologique, il était surtout physique. En reprenant sérieusement les choses en mains, Babette a commencé à transformer son groupe et à lui donner les moyens de ses ambitions. Il manquera malheureusement les deux ou trois points de défaites « stupides » à domicile qui, aujourd’hui , permettraient à Roquebrune de se dégager du bas de tableau où le club est englué depuis le début de saison.
Car, à cinq matches seulement du terme, RCM Basket est toujours à 3 points de la 8ème place. La seule nouveauté dans le classement est de voir apparaître Furiani dans le groupe des relégués potentiels. Incroyable au regard du superbe début de saison du club corse. Mais vrai.
En fait, l’objectif qui semble réalisable serait de passer Furiani (qui compte deux points d’avance mais viendra au gymnase Valgelata) et de s’accrocher à la 9ème place pouvant éventuellement déboucher sur un repêchage.
Mais pour cela, il va falloir gagner au moins quatre des cinq derniers matches. Après tout, pourquoi pas ? Quand on a gagné à Mandelieu lors d’un derby forcément délicat à jouer, on peut – peut-être – rêver d’un nouvel exploit ce dimanche à Rognac.
Ce sera en fait un véritable quitte ou double. Car, dans le même temps, Ozon (actuellement 8ème) recevra le leader invaincu Carqueiranne tandis que Furiani se déplacera chez Côte Vermeille certes dernier mais capable d’un exploit dans son jardin.
Bref, un succès pourrait entretenir la flamme de l’espérance. Mais un échec aurait toutes les allures d’une marche funèbre…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Membres

Qui êtes-vous ?

Roquebrune Cap-Martin, France